la Serre de Vingrau

Vingrau dans les Pyrénées-Orientales (66)

 

 

 

 

 

 

 

 

  • topo de la randonnée

 

  • en ce premier jour de l'année 2015, nous garons Titine au cimetière du village et nous commençons notre randonnée en montant sur la Serra de Vingrau par le Pla de l'Eixartell puis par le Correc dels Collets
    la montée se fait facilement, le chemin est bien marqué

  • arrivés au point culminant de la randonnée ça se complique un peu jusqu'au Trau del Cavall
    il est difficile de voir le chemin, quelques mètres en bord de falaise, des passages difficiles dans les rochers
    parcours en bordure de falaises, déconseillé par temps de pluie, brouillard ou grand vent

  • nous rentrons par la Forêt Domaniale du Bas Agly sur des chemins sans difficultés

cette randonnée nous fait parcourir la Serre de Vingrau dans toute sa longueur avec des vues impressionnantes malgré l'altitude modeste
terrain très technique par endroits avec des passages délicats sur les rochers nécessitant l'utilisation des mains
les marquages jaunes sont difficiles à suivre sur les parties techniques, quelques cairns permettent de se repérer

Vingrau est un village au Sud des Corbières près de Tautavel et de Tuchan
situé au fond d’un vallon, fermé au Nord par les falaises de la Serre de Vingrau, et ouvert au Sud vers le Canigou et la Cerdagne

 

 

 

 

temps et distances


distance totale 15.2 km
temps en mouvement 04:29:35



dénivelé et altitude


dénivelé positif 505 m



vitesse


vitesse moyenne en mouvement 3.4 km/h




 

 

 

  • Vingrau
  • paysages
  • zoom
  • animal et végétal

 

Etymologie

L'origine du nom de Vingrau se trouve dans l'expression latine "viginti gradi", puis "vint graons", les vingt grades (traduisez les vingt marches).
En effet, le chemin menant au village passe par ce que l'on appelle toujours "le pas de l'échelle", le "Pas de l'Escala" qui était constitué à l'époque romaine d'une voie pavée sur laquelle étaient construites ces marches.
Peu à peu, le nom s'est transformé en "Pas de Vingrad", "Pas de vingt graus", puis "Vingrau".

L'origine du village

Il est difficile de trouver des traces des premiers temps de Vingrau. En fait il ne faut pas chercher du côté des documents historiques mais de l'architecture, puisque l'église initiale du village est typique du début du XIIe siècle, une époque où la paix relative de la région permettait la transformation des églises primitives contemporaines de Charlemagne en églises romanes, celles là même que l'histoire nous a souvent léguées.

Nous pouvons donc affirmer que le village était déjà peuplé au XIIe siècle, et suffisament pour qu'il ai été nécessaire d'agrandir l'église. Cette église est dédiée à Notre Dame de l'Assomption, elle est a présent abandonnée. Elle a été remanié au XVIIIe siècle, et son mobilier a été transféré à l'église moderne.
Vingrau fut ensuite une propriété de l'abbaye de Fontfroide (un Fief), actuellement dans le département de l'Aude. Des documents nous apportent la preuve de cette possession entre 1260 et 1512, c'est à dire toute la période du Moyen-âge.
Il faut savoir qu'en 1258, soit deux ans avant la récupération de Vingrau par l'abbaye, fut signé le traité de Corbeil par lequel Jacques 1er de Majorque et Saint Louis, roi de France, établissait la frontière entre leurs deux pays. Vingrau était situé juste à la frontière, entre deux places fortes du roi d'Aragon Jacques 1er : le château de Tautavel et la Salveterra (château d'Opoul).

L'évènement majeur suivant s'est déroulé en 1639. Nous sommes alors en pleine guerre de 30 ans, la France a attaqué l'Espagne. Evidemment la première conquête a lieu dans la vallée du Verdouble, à la frontière. La chute du village se produira le 18 juin, soit 8 jours après la forteresse de la Salveterra, à Opoul. Ca permet de savoir que les français avançaient prudemment. Passé définitivement sous autorité française après le traité des Pyrénées (1659), elle ne subira pas vraiment de grands dommages par la suite : la révolution française n'a pas vraiment eu d'impact sur le village, et ce dernier était trop éloigné du front de la guerre franco-espagnole de 1793 pour être inquiété.

Texte extrait du site de la Mairie de Vingrau

 

 

 

Avertissement

Les parcours présentés sur le site de perlimpinpin.fr, sont des comptes rendus de randonnées à bicyclette et pédestres présentant un caractère subjectif et grandement conditionné par le niveau technique de leur auteur, sa maîtrise, le type de matériel utilisé ainsi que par les conditions de réalisation.
Les renseignements donnés à titre indicatif, peuvent se révéler obsolètes par suite d'une évolution du terrain ou de l'environnement.
En aucun cas perlimpinpin.fr n'incite les utilisateurs à fréquenter les randonnées décrites sur le site et ne pourra être tenu pour responsable de l'utilisation des topos, des traces GPS et des éventuels incidents pouvant survenir sur les parcours présentés.

identification