la Corse

de Béziers à Nice

 

Départ de Béziers vers 8 heures 15 ce dimanche : route dégagée jusqu'à l'arrivée à Nice sans encombres à 12 heures 15.

Le parcours pour aller au port d'embarquement est très bien indiqué : accueil sur un parking en attendant le départ.

 

 

Nice Quai du Commerce
Corsica Ferries Sardinia Ferries embarquement sur le Mega Express 4
Départ de Nice à 14 heures 30
Arrivée à Bastia à 19 heures 50
Coût 103.47 € pour deux adultes et une voiture

Une chaleur lourde et pesante nous accompagne pour le déjeuner sandwich pris à l'ombre d'un bâtiment. Une légère collation dans un des nombreux bar-restaurants bordant l'embarcadère et l'heure du départ est annoncée aux haut-parleurs. De nombreux stewards nous embarquent sur l'arrière du Méga Express Four de la compagnie Corsica Sardinia Ferries. La voiture est laissée sur le pont métallique du garage n°5.

Vers 15 heures le bateau s'ébroue, s'ébranle et daigne sortir à reculons sur une mer étale. Après un demi-tour ce paquebot accélère et vogue à vitesse de croisière vers l'île de Corse en continuant à vibrer de toute sa structure. À bord de nombreux ponts accueillent les passagers : les salles climatisées, la piscine bain de culture virale et bactérienne pour les jeunes enfants, les salons bars-cafétérias devant TV 5 Monde. Dans la salle, les sièges bleus inclinés incitent à une sieste réparatrice du voyage en voiture. Au hasard de déambulations sur un pont venté, les évents de baleines fixent une attention admirative, moments malheureusement trop brefs pour être partagés. Un petit en-cas de gâteaux secs permet de passer le temps à regarder les passagers errer le longs des longs ponts. À l'angle du pont du sixième étage nous regardons se profiler au loin la Corse embrumée par la chaleur.

Les évents de baleines nous accompagnent encore ainsi que quelques exocets que je tente de photographier. Prenant leur envol au passage du bateau ils planent et replongent quelques dizaines de mètres plus loin. Descendus du navire, nous prenons la direction du petit village de San-Martino-di-Lota se trouvant au dessus de Bastia. La route est étroite et pentue.

 

Nous avons pris une chambre avec bain, vue sur mer à l'Hôtel La Corniche à San Martino Di Lota.

La chambre de cet hôtel restaurant La Corniche offre une vue magnifique sur la mer.
Cependant le restaurant et le petit-déjeuner se trouve juste sous les fenêtres des chambres et le bruit des convives ne permet pas un repos en toute quiétude.

 

Une légère brise marine rafraichit un diner pris sous les platanes de la placette du hameau au restaurant U San Martinu.
Un endroit tranquille, une belle vue sur la mer, un accueil charmant, une cuisine familiale simple et bonne, des prix très raisonnables font un petit restaurant fort agréable.
Cependant quelques lenteurs et incohérence du service nous font vivre à l'heure Corse.

 

 

en poursuivant la navigation sur perlimpinpin.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies