Jour 0 : tout allait bien jusqu'à ce que ...

aujourd'hui vendredi 28 décembre 2012, je pars pour faire une sortie VTT, direction l'aérodrome de Pézenas-Nizas pour un trace que j'ai récupéré sur le Net et qui semble intéressante

connerie-1

quelques centaines de mètres de pédalage et une descente à travers bois (magnifique il faudra que je refasse cette trace), et en bas, la sortie du bois se fait dans une vigne et un petit fossé
tout va bien je le tente, mal m'en a pris !
la roue avant se plante, la roue arrière monte, je déchausse et je plante le pied droit dans le fossé pour éviter la chute

le bout du pied se plante dans la terre et je ressens une violente douleur dans le mollet droit  mad


ma première pensée est pour une crampe violente
mais de suite je me dis qu'au bout d'un quart d'heure ce n'est pas logique
ça se confirme lorsque j'essaie d'appuyer sur la pointe du pied pour faire passer la soi-disant crampe : la douleur est encore plus violente
c'est à ce moment que je comprends que je viens de me faire une déchirure musculaire

nulle autre solution que de rentrer à la voiture et à la maison

j'essaie de marcher, quelques dizaines de mètres, mais c'est trop douloureux
j'essaie de remonter sur le vélo et de pédaler avec l'autre jambe : c'est mieux, au moins j'avance
en posant le talon de ma jambe droite sur la pédale j'arrive tant bien que mal à la voiture

 

pour rentrer impossible d'appuyer pour accélérer : dans ces cas-là le régulateur de vitesse s'avère être d'un grand secours, ainsi que le frein à main
je sais il ne faut pas le faire, mais je me débrouille comme je peux evil

arrivé à la maison la galère pour monter les escaliers, ça fait vraiment mal

 

medecin

les premiers soins         

  • un antidouleur au paracétamol
  • de l'arnica montana 9ch pour l'homéopathie : 3 granules toutes les heures
  • une poche de glace sur le mollet, 20' toutes les heures
  • la jambe surélevée sur un coussin

maintenant que je peux réfléchir, je commence à avoir les glandes : je cherche sur Internet pour savoir combien de temps ça va durer cette histoire
bien longtemps que ça ne m'était pas arrivé, au moins une dizaine d'années
vu ce que j'ai lu et si mes souvenirs sont bons je ne pourrai reprendre que dans cinq semaines minimum !!

le moral en prend un sérieux coup !

 

Jour 1 : pas d'hématome


la nuit s'est bien déroulée, pas de douleurs sauf lorsque je bouge pour changer de position, ça réveille !
mais lorsque la jambe ne bouge pas, la douleur s'estompe

le lever est très difficile, surtout les premiers pas
la sensation d'avoir une grosse boule de douleur dans le mollet
la marche se fait vraiment très lentement, à tout petit pas

pour le moment pas d'hématome visible


les soins

  • repos
  • de l'arnica montana 9ch pour l'homéopathie : 3 granules matin, midi et soir
  • quelques pas pour éviter la phlébite
  • une poche de glace sur le mollet, 15' toutes les heures
  • la jambe surélevée sur un coussin

 

Jour 2, 3 : toute petite amélioration

ça s'améliore, certes, mais trop lentement à mon goût, je ne peux toujours pas marcher  cry
en effet pour avancer il me faut lancer la jambe avec la déchirure en avant, la poser à terre uniquement sur le talon, sinon bonjour la douleur
ensuite il me faut ramener la jambe valide à côté de l'autre et ainsi de suite
autant vous dire que ça n'avance pas vite mad

 

ceci dit, la douleur est moins prégnante, maintenant c'est plus une grosse gêne plutôt qu'une réelle douleur
maintenant j'arrive à passer la main dessus pour bien situer la déchirure, très certainement le jumeau interne (un des quatre muscles constituant le mollet)

j'ai lu qu'il s'agissait d'un muscle (avec les quadriceps et les ischio-jambiers des muscles de la cuisse) qui se déchirait le plus souvent

 

encore aujourd'hui toujours pas d'hématome roll
très certainement l'application régulière du froid et l'arnica montana ont produit leurs effets

 

après maintes lectures, j'en déduis que l'arrêt complet s'étendra entre 3 et 4 semaines !

pleurs

le jumeau interne du mollet

 

Jour 4 : voici l'hématome

sous le jumeau interne apparait une vague coloration jaune clair, il faut vraiment regarder avec attention pour la voir

toujours au repos, c'est le quatrième jour et je commence à regarder le calendrier pour voir à quelle date je pourrais recommencer à pédaler
trois semaines complètes de repos portent au samedi 18 janvier 2013...

 


j'ai pas grand moral sur le coup mauvais
  

Jour 5, 6 : à petits pas

l'hématome est bien présent, un petit cercle brun-violet de deux millimètres de diamètre avec une couronne plus grande autour, deux centimètres jaunâtre sensible ou toucher 

 

la douleur s'estompe un peu tous les jours, de ce fait la marche devient un peu plus "normale"
nous allons maintenant nous promener tous les jours
enfin promener est un bien grand mot pour de si courtes distances, quelques centaines de mètres effectuées à petits pas, à tout petits pas

 

mais ça permet de retrouver un peu le moral   chats-02

 

Jour 7, 8 : de la patience

pas de réelles améliorations, les progrès sont lents mais constants, la douleur s'amenuise de jour en jour
je remarche un peu mais ce n'est toujours pas, et loin s'en faut, une marche normale

 

l'hématome présente un diamètre de 7-8 cm et une couleur qui vire au verdâtre
il est légèrement gonflé et un peu sensible au toucher
la déchirure est elle, plus sensible au toucher

chiens-01

il faut que je sois patient

mais quand je vois que dehors il fait soleil et que les températures sont clémentes ça me fait râler !



 Jour 9, 10, 11 : je marche

je remarche, à peu près normalement, à petit pas
je fais un kilomètre lentement sans difficulté

mais il m'est encore impossible de marcher naturellement, lorsque je fais des grands pas j'ai une boule dans le mollet, une grosse gêne et si j'insiste un peu ça provoque des douleurs


l'hématome est descendu dans la cheville  effrayé

 

du coup je me demande si c'est vraiment le jumeau qui s'est déchiré
maintenant que je commence à marcher je localise mieux les muscles qui sont douloureux
il se pourrait, au vu des douleurs actuellles et de la localisation au départ de l'hématome, que ce soit plutôt le soléaire qui se soit déchiré

 

  

Jour 16 : je fais le point

en statique je n'ai plus aucune douleur
je ne peux toujours pas marcher normalement, si je fais des pas d'amplitude normale je sens que "ça tire" dans le mollet, mais ce ne n'est plus une douleur violente
les douleurs sont encore présentes lorsque je descends l'escalier, pour monter plus aucune

l'hématome se résorbe un peu plus tous les jours, il reste encore 2 ou 3 centimètres violacés, la cheville n'est ni enflée, ni douloureuse

je pensais reprendre mercredi mais je pense que ça ne le fera pas du tout, ce sera beaucoup beaucoup trop tôt, je verrai lorsque je n'aurai plus aucune douleur, mais certainement pas avant plusieurs semaines complètes (3? 4? 5? 6?...)
il faut positiver, cela fait déjà plus de deux semaines, et certainement les plus difficiles   laughing

ce matin nous allons nous promener pour prendre l'air...
en plus il fait froid, ça aide à prendre patience  smile

 

Jour 17 : je fais des exercices de rééducation

 

Exercice 1 : Assis, pied posés au sol. Monter et descendre lentement les talons. Dans cette position, genoux fléchis, les mollets sont peu tendus, on limite la mise en tension de la cicatrice. On travaille la force plus sereinement.

Pour accroitre les résistances, poser les mains ou un sac sur les cuisses. Croiser les jambes et placer le pied opposé sur le genou du côté blessé.

Pour chacun de ces exercices, faire 6 à 30 mouvements plusieurs fois par jour. Puis augmenter la charge.

Exercice 2 : S'allonger sur le dos. Passer une écharpe sous la pointe de pied. Tirer doucement et ramener les orteils vers le visage, juste sous le seuil douloureux. Conserver la position 10 secondes puis réduire la tension quelques instants. Renouveler l'opération 2 à 5 fois. Effectuer cet enchaînement au moins 3 fois par jour.

Exercice 3 : Debout, en appui sur les 2 jambes, monter sur la pointe des pieds. Redescendre doucement. Commencer, en s'appuyant plus du coté sain. Au fil des jours, basculer votre poids de plus en plus du coté blessé. Deux à trois semaines plus tard, se soulever exclusivement avec le membre lésé. Passer aux exercices 4 et 5.

Exercice 4 : Il s'agit d'un mouvement voisin de l'exercice 3 mais les mains sont en appui sur un mur et vos talons en sont écartés. De fait, réaliser le geste sur une plus grande amplitude et la descente du talon s'associe à un étirement de votre mollet. Rester en position basse une dizaine de secondes puis remontez doucement. Pour progresser, s'appuyer de plus en plus sur le membre blessé et éloigner peu à peu les pieds du mur.

Exercice 5 : Assis en bord de chaise, réaliser un mouvement «élastique». Effectuer des montées de genoux. Décoller puis reposer les pointes de pied. Travailler l'amorti et la relance. Renouer en douceur avec la mécanique du saut.

 

Jour 21 : 3 semaines

vendredi 18 janvier 2013, le jour symbolique des 3 semaines
plus aucune douleur, mais lorsque je marche j'ai encore parfois une gêne dans le mollet

aujourd'hui j'entrevois sérieusement la reprise du VTT laughing mais pas encore  roll
il faudrait que je fasse quelques mètres pour voir ce que je ressens, ce week-end je vais faire un petit essai
la météo est de mon côté, puisque les températures sont froides et qu'il neige ou pleut presque tous les jours, ça aide à patienter

 

Jour 24 : c'est long...

diseuse bonne aventure

pas de progès ces derniers jours, ou alors ils sont imperceptibles !  

je me demande quand est-ce que je vais bien pouvoir reprendre

en fait l'inquiétude que j'ai c'est de reprendre trop tôt

mais partout il y a marqué qu'il ne faut pas laisser le muscle trop longtemps sans rien faire

bon je fais quoi alors hein ?

 

Jour 27 : ayé !

hier j'ai eu l'impression de ne plus rien sentir dans le mollet lorsque je faisais mes exercices...
ça se confirme ce matin au réveil
tous les matins en montant l'escalier je sentais une petite gêne dans le mollet qui s'amenuisait au fil des jours mais qui était toujours présente
et ce matin plus rien !

ce week-end je refais du vtt
cool non ?

heureux

 

 

Jour 26, 30 et 33 : enfin !

enfin ça y est j'ai remis mon cul sur la selle ! avec jérémy une petite sortie "goudron plat"

une petite heure "escargot" : pas de douleurs, mais je sens le muscle qui pulse
ça fait un peu flipper car je crains vraiment de me reclaquer

je pense que ces appréhensions vont disparaitre au fil des kilomètres... on verra bien !

 

dimanche 27 janvier, soit le trentième jour ou J+4 pour la reprise, une deuxième sortie avec Hélène conforte mes premières impressions
ça ne va pas se faire tout seul !

j'arrive à bien pédaler mais au bout d'une heure j'ai le muscle du mollet qui pulse
lorsque je m'arrête ça tire un peu mais cela reste raisonnable

 

mercredi 30 janvier, soit le 33ième jour ou J+7 pour la reprise, la sortie est un peu plus rapide et un peu plus pentue, pour le moment tout va bien, j'arrive sans peine à monter de petits rempailloux de quelques centaines de mètres
suite à la sortie, aucune douleur, simplement je sens le muscle qui tire un peu dans le molllet
pourvu que ça tienne !
objectif : retour à la forme initiale pour dans 3 semaines, pour le week-end du 23 février     wink

 

 

singe

 

Jour 40 : je me rééduque 

mercredi 6 février
40ème jour ou J + 14 pour la reprise du VTT

des hauts et des bas : encore des douleurs lorsque j'appuie un peu sur les pédales
mais c'est dans les descentes qui tabassent que j'ai le plus mal
en fait comme je ne me mets pas en appuis, le mollet est relâché et brinquebranle dans tous les sens et ça me fait mal !

maintenant séance massage tous les jours ! c'est cool    laughing   ça me fait énormément de bien
au massage, Hélène sent la cicatrice sur cinq centimètres à peu près !
à quand la fin de toutes douleurs ?

 

Jour 49 : ça commence à le faire  cool

vendredi 15 février
49ème jour ou J + 23 pour la reprise du VTT
mais surtout 7 semaines complètes !

les massages et les étirements quotidiens portent leurs fruits, lentement mais sûrement
la cicatrice est toujours palpable mais diminue petit à petit au fil des jours
de temps en temps j'ai encore quelques sensations, non pas de douleur mais du muscle qui tire dans le mollet !

sur le vélo, ça va de mieux en mieux, lors de la dernière sortie tout s'est bien passé
mais je ne sais pas encore si je peux faire une randonnée pédestre, à tester

 

 

 

en poursuivant la navigation sur perlimpinpin.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies