Selon le principe de la laïcité séparant le pouvoir religieux du pouvoir administratif et politique, la croyance religieuse relève de l'intimité individuelle.En parallèle avec la laïcité, la liberté de culte apparaît lorsque plusieurs religions cohabitent et nécessite l'État comme garant de cette liberté. Venant de laïc désignant dans la religion catholique ce qui n'appartenait pas au religieux, le mot "laïque"transforme son acception en affirmant son indépendance à toute confession religieuse.


Issu certainement du gallicanisme, doctrines du XVème siècle visant à rendre indépendant du pouvoir papal le gouvernement royal de Louis XIV; la laïcité prend sa source durant le siècle des Lumières au XVIIIème siècle remettant en cause le pouvoir monarchique de droit divin rendant possible la libération morale du libertinage.

La révolution française malgré son désir d'asservir l'Église parvient à la séparer de l'État. Le Concordat de 1801 reconnaîtra les divers cultes.Ce n'est qu'en 1958 qu'apparaît le terme de la laïcité dans l'article 1 de la Constitution de la Vème République Française, "La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. ", bien après la loi de la séparation de L'Église et de l'État en 1905. Le judiciaire, le législatif et l'exécutif se doivent de traduire la laïcité.

Dans le monde certains pays sont constitutionnellement laïque (France, Turquie, Japon...), d'autres sont séculiers, séparant les Religions de l'État mais dont la Constitution fait fait référence à Dieu (États Unis d'Amérique, Canada, Belgique...), d'autres sont des pays avec une religion d'État (Angleterre, Algérie, Israël, Cambodge...), d'autres des théocraties dont le pouvoir est fait au nom de Dieu (Vatican, Iran, Maroc ... )

 

  • Pourquoi l'Alsace, la Moselle, Wallis et Futuna, Mayotte et la Guyane ?
  • Enseignement du fait religieux ou école républicaine ?
  • Pourquoi la laïcité fait-elle encore débat aujourd'hui ?
  • Le foulard islamique ?
  • Pourquoi certains jours correspondants à une fête religieuse sont-ils fériés dans notre république ?
  • L'islam politique ne met-il pas en péril la république ?
  • L'intégrisme religieux ne remet-il pas en cause notre société démocratique ?
  • L'Europe maintenant un dialogue ouvert, transparent et régulier, avec les Églises et organisations religieuses ne s'engage-t-elle pas vers un texte anticonstitutionnel ?
  • Le corporatisme et l'ostracisme ne favorisent-ils pas le religieux ?
  • L'absence d'idéologie politique en France ne pousse-t-il pas à un retour du religieux ?
  • Dans une société laïque un choc culturel de civilisation peut-il avoir lieux ?
  • Reconnaître l'Europe comme culturellement judéo-chrétienne n'aurait-il pas engendré une ferme position dans l'intégration de la Turquie et des Balkans ?
  • Dans notre société dite laïque le pouvoir est-il réellement a-religieux ?
  • L'État finance-t-il à la même hauteur les églises catholiques et les autres églises ?
  • Les récentes manifestations suites aux caricatures ne montrent-elles pas des menaces à la laïcité ?
  • Comment peut-on voir encore des responsables politiques républicains dans l'exercice de leur fonction porter des signes ostentatoires religieux, comment peut-on entendre d'autres hommes politiques faire sans cesse dans leur discours référence à Dieu ?
  • L'Europe du XXIème siècle sera-t-elle laïque ?



La laïcité n'est pas une opinion, c'est la liberté d'en avoir une

en poursuivant la navigation sur perlimpinpin.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies